La salle polyvalente va rajeunir

(Fluor Architecture)

Il faut se rendre à l’évidence  : la halle des sports de Wisches-Hersbach a un aspect plus que vieillot. Au regard de La Locomotive, médiathèque pimpante dans son habit gris plomb, située à quelques centaines de mètres, la vieille dame, qui a accueilli une foule de manifestations, devait être chouchoutée. C’est ce que les élus de la commune ont décidé. Ils ont demandé, lors de la dernière réunion des délégués de la CCVB (communauté de communes de la vallée de la Bruche), une participation de cette dernière, dans le cadre du fonds de solidarité intercommunal. Une aide de 50 000 € a été sollicitée. La CCVB a répondu favorablement, à l’unanimité de ses membres, à la requête de Wisches-Hersbach. Une subvention de 50 000 € est également espérée.

En ce qui concerne les travaux, les enveloppes nécessaires se décomposent comme suit : 1 632 700 € pour la refonte de la salle et son nouvel habillage, 167 000 € pour la mission du cabinet d’architecture retenu et une somme de 22 000 € pour éléments divers, soit un total de 1 821 700 €. Les travaux devraient s’achever à la fin de l’année prochaine.

(DNA-JSA du 08/12/2017)

Une sortie en forêt appréciée

Il est 9h15 ce samedi 16 septembre lorsque le groupe prend la direction de l’étang de pêche pour un premier arrêt. Le groupe composé du maire, des adjoints, d’une grande partie des membres du conseil municipal parfois accompagnés des conjoints, des chasseurs et de notre ancien garde forestier, est attentif aux explications données par Sébastien Loux et Marc Bacher de l’ONF.

Ce premier arrêt permet de faire le point sur l’avancement du plan d’exploitation de l’année 2017, des investissements, des recettes et des dépenses. Point d’autant plus important que cette année s’annonce difficile et prévoit un résultat déficitaire. Le volume exploité est en net recul car certaines parcelles prévues en exploitation ont été très touchées par les scolytes les précédentes années. La bonne nouvelle c’est qu’en 2018 nous retrouverons plus de volume mais de qualité moyenne, donc avec des prix moyens plus faibles. Cela devrait tout de même permettre de revenir à un bilan positif.

La seconde étape permet d’apprécier le travail réalisé sur la nouvelle route du TIERMATT, un investissement important des deux dernières années.

Une route forestière est réalisée en deux fois : la première année, la coupe d’emprise et le terrassement et la seconde l’empierrement. Ces travaux sont subventionnés à hauteur de 50%.

Le sujet abordé ensuite est moins plaisant mais instructif car il permet de comprendre l’un des fléaux de nos forêts d’Epicéa, à savoir les dégâts causés par les scolytes petits insectes ravageurs qui nous obligent à abattre très rapidement les arbres malades. Nous avons pu constater la présence de larves et d’insectes entre l’écorce et le tronc d’un arbre abattu.

Toujours instructif, l’arrêt auprès d’un enclos témoin qui permet de constater le développement de la végétation à l’extérieur de l’enclos là où le gibier exerce une pression et à l’intérieur de l’enclos protégé de la dent du gibier. Nous avons déjà pu constater des différences sur la biodiversité plus importante à l’intérieur mais nous suivrons cette expérience lors des prochaines sorties.

Dernier arrêt au cimetière militaire ou un gros hêtre s’est brisé et est tombé sur la route. Constat alarmant pour l’ensemble des arbres plantés le long de cette voie, ils sont tous ou presque bien malades. La décision a donc été prise sur place. Ils seront tous abattus et remplacés par une plantation de jeunes arbres afin de reformer la ceinture arborée autour du cimetière militaire.

Pour clore cette matinée forte intéressante, tout ce petit monde a été invité par les locataires de chasse du lot 1 autour d’un sanglier à la broche, concocté par Monsieur Wild entouré de son équipe. Le mot d’accueil de Monsieur EIDEL, président de la société de chasse atteste de la très bonne relation entre les chasseurs et la municipalité.  Merci à eux pour cette invitation, et pour l’excellente ambiance qui a caractérisé cette rencontre.

FR3 fait un reportage sur la Pumptrack

Le Père Noël est passé à Muhlbach sur Bruche. Cadeau de fin d’année pour les amateurs de sensations fortes : une piste de 315 mètres, goudronnée et cabossée à souhait. Terrain de jeu idéal pour les VTT, trottinettes, rollers.
Si, comme moi, vous n’êtes pas un grand sportif, voici une définition simple du Pumptrack.
Il suffit juste pour cela de décomposer le mot.
Track : qui signifie la piste
Pump : pompe. Et plus précisément en ce qui nous concerne, le mouvement de « flexion poussée » que font les bras et les jambes du VTTiste. quand il prend les bosses. Et qui fait tout son talent ( ou pas ).
Vous commencez à comprendre ?
Le Pumptrack est donc un espace réservé avec des parcours de bosses et de virages relevés à l’image de celui des motocross mais pour VTT. Une piste pour faire des pompes.
Ce parcours d’environ 315 m est le résultat de la collaboration entre quatre communes : Lutzelhouse, Muhlbach-sur-Bruche, Urmatt et Wisches. Il a fallu à peine trois semaines pour construire cette zone spécialement aménagée et étudiée pour un maximum de sensations, avec un maximum de sécurité.
Car la sécurité est un point primordial.
Port du casque et respect des lieux sont donc obligatoires pour la bonne réussite du projet à long terme. Les véhicules motorisés ne sont en aucun cas autorisés sur la piste. Chaque utilisateur est appelé à la prudence par une signalétique tout le long du parcours.


Pumptrack

Solidarité Jeunesse

numerisation0002Trois communes s’engagent pour les Ados dans le cadre de la section jeunes de la MJC de Barembach.

Notre commune associée à la commune de Barembach et celle de Russ ont décidé d’organiser des activités pour les Ados.

L’organisation de ces activités est confiée à la MJC de Barembach avec laquelle nous travaillons régulièrement pour le centre aéré et les activités périscolaires.

Nous encourageons les jeunes à s’inscrire et à participer.

Vous trouverez les documents nécessaires pour s’inscrire au bureau d’accueil de la mairie.