Au tir Saint Hubert

Les portes ouvertes, dimanche 2 septembre, ont permis de découvrir une activité qui dynamise le village et qui crée aussi du lien social.

Le site attire les petits comme les grands, notamment grâce à l’école de tir regroupant des jeunes curieux de 6 à 13 ans. Certains d’entre eux participent même à des championnats.

C’est d’ailleurs un club multifacettes… Au-delà du classique tir à la carabine à plomb et au pistolet sur des cibles plus ou moins éloignées, les licenciés peuvent également s’exercer au ball-trap, les tableaux en argile lancés et sur lesquels on tire avec un fusil de chasse, ou encore au tir à l’arc, qui attire et attise la curiosité. Mais parmi toutes ces belles installations, celle dont le club est le plus fier, est la ciblerie électronique, nouveauté de cette année 2018. Subventionnée notamment par la ligue régionale du tir, par le comité départemental du tir ainsi que par la commune de Wisches, c’est un investissement important de 35 000 €. Ce dernier apporte au club sa touche novatrice et un succès certain, notamment grâce à la précision des coups que la technologie permet de retracer, ainsi qu’aux différents pas de tirs.

(DNA-LB 11/09/2018)

Concert de Collegium Cantorum

Dimanche 10 juin, à 17h00, l’association Arow a présenté le Collegium Cantorum de Strasbourg pour un concert unique à l’église Saint-Michel.

Le Collegium Cantorum a été fondé par Erwin List en 1986. L’ensemble est un acteur principal de l’art polyphonique en Alsace. Le groupe dirigé par Nicolas Jean comprend une quarantaine de chanteurs qui interprète des pièces profanes ou spirituelles s’étalant des XVIe au XXe  siècles. 

Lors de ce concert, l’orgue à été privilégié par Thierry Hassler avec des pièces de Brahms, Gounod et Mendelssohn.

L’étang de Petit-Wisches

Le plan d’eau, alimenté par le ruisseau du Netzenbach, régulièrement alviné et entretenu par l’Association de l’Etang de Petit-Wisches, rencontrait ces dernières années des problèmes en alimentation en eau dus à l’évolution du cours du ruisseau. Afin d’assurer la poursuite de sa vocation piscicole et permettre aux fervents du bouchon de profiter de ce lieu exceptionnel, il devenait urgent de procéder à des travaux de captage d’eau. La commune de Wisches-Hersbach, propriétaire des lieux, en concertation avec la Direction Départementale des Territoires (unité des milieux aquatiques) a fait réaliser par un cabinet spécialisé, l’étude préalable exigée en matière de rénovation d’une prise d’eau en milieu naturel.

Après de nombreux mois d’études et d’échanges avec les services de l’Etat dans le but d’obtenir les autorisations nécessaires, les travaux ont finalement pu être réalisés fin avril, pour un coût global (études et travaux) de 21 000 € TTC, à la charge de la collectivité.

Les pêcheurs, empêchés pendant plus d’un an de pratiquer leur loisir favori, se sont retrouvés à l’étang à l’occasion de sa réouverture au public le lundi 21 mai.

Fête de Noël du « Temps Libre »

C’est dans la salle des Fêtes que les membres du club du Temps libre se sont retrouvés nombreux pour fêter Noël. Et cette année, ils ont investi la salle des fêtes bien agréablement décorée. 

Un excellent repas joyeusement dégusté fut suivi de quelques pas de danse et de chants de Noël repris en choeur. rien de tel pour assurer la digestion !

Et puis, l’actualité s’est imposée avec la disparition de l’idole des jeunes. Tant de souvenirs … L’hommage ne pouvait qu’être chanté, ce qu’il firent avec émotion.

Grand ménage à l’épicerie

 À l’heure où de nombreuses enseignes procèdent à un bon coup de balai sur les prix, l’Épicerie sociale a, elle, effectué un bon coup de balai en son sein.

Comme chaque année depuis maintenant treize ans, l’équipe de bénévoles a répondu présent à l’invitation d’Hélène Bertrand, responsable de la structure, pour le traditionnel nettoyage, à la veille des vacances. Si le travail semble titanesque, l’organisation est bien rodée. « Nous allons vider toutes les étagères et les nettoyer », indique Michèle, une des plus anciennes bénévoles de l’association.

À l’extérieur, les hommes Dan, Alain et Christian, ont déjà sorti les caisses, les cantines et autres glacières, afin de les laver à la lance haute pression. « Les mesures de sécurité et d’hygiène sont de plus en plus drastiques, explique Hélène Bertrand, ce qui n’est pas évident à mettre en place pour les petites structures comme la nôtre, qui fonctionne uniquement avec des bénévoles ; »

« Ce gros nettoyage est aussi l’occasion de se retrouver et de partager un repas », précise Nathalie, bénévole depuis 2004, année d’ouverture du lieu. Au terme d’une journée et une matinée, l’Épicerie a fait peau neuve, avant de fermer ses portes pour les vacances. Réouverture le 12 août.

Concert Arow

 

L’église de Wisches a accueilli les quelque 180 auditeurs et 135 musiciens et choristes de l’ensemble « Freedom ». Les derniers rayons du soleil taquinent les vitraux qui renvoient leurs éclats sur les murs de la nef et du choeur, déclinaisons colorées, prélude à l’envolée musicale exceptionnelle qui va suivre.

Un répertoire alliant gospel, jazz et comédies musicales

Durant une heure trente, l’ensemble instrumental et vocal composé de jeunes de 16 à 18 ans sélectionnés dans plusieurs lycées du New Jersey, de New York et de Pensylvanie, a subjugué l’auditoire par son talent, sa fraîcheur et la maîtrise de son art. Le répertoire choisi est issu des classiques américains, du gospel, des comédies musicales et du jazz Nouvelle-Orléans.

Si on s’en tient aux clichés : les américains aiment bien la musique qui claque et fait sonner les cuivres. Qu’importe, puisque le public apprécie et en redemande.

Sur les bancs de l’église, le temps passe trop vite. Peu à peu la pénombre envahit les travées et les concertistes tirent leur révérence. Pour un nouveau concert, il faudra patienter un an. Qu’on ne s’y « Trump » pas : la musique qui relie les pays n’est pas prête de se taire…