Il fait beau ce samedi matin de septembre et les températures sont de saison, ce petit fond d’air frais annonce bien l’arrivée de l’automne. C’est en général le signal pour la sortie forêt du conseil municipal de Wisches Hersbach.

Un groupe d’une trentaine de personnes se retrouve à 9 heures devant la mairie, le Maire, les adjoints, les conseillers municipaux parfois accompagnés de leur conjoint, les chasseurs et nos deux guides de L’ONF, messieurs LOUX et BACHER.

C’est parti pour une matinée agréable et instructive. Premier arrêt un peu après le lieu-dit « baraque des sangliers » pour un premier bilan chiffré et provisoire de l’année en cours. Un début d’année positif malgré un coup de vent au mois de mai qui a généré un volume de chablis mais avec une forte demande des scieurs et un marché du bois qui se porte bien. Une projection sur la fin de l’année plus sombre provoquée par de très importantes attaques de scolytes, sans doute causées en partie par la sécheresse qui affaiblit les épicéas. 900 mètres cubes déjà exploités et au moins encore 500 à 600 mètres cubes à venir. Il faut faire vite pour abattre et sortir ces bois afin d’arrêter la prolifération des insectes et éviter que les bois se dégradent et perdent leur valeur.

Malheureusement toutes les forêts sont touchées et cela va provoquer une forte augmentation des volumes proposés aux scieurs et donc forcément une baisse des cours. Suite à ce constat nous avons décidé de reporter certaines coupes qui étaient au programme cette année afin de respecter les volumes prévus au plan pluriannuel. Au final le bilan de l’année sera positif malgré son lot de surprises plutôt désagréables.

Plusieurs sujets importants ont été abordés au cours du déroulement de la visite. Le martelage des arbres pour les prochaines coupes, une zone de régénération naturelle d’épicéas dans laquelle les plants de sapin noir doivent être traités chaque année à l’aide d’un répulsif pour éviter l’abroutissement des cervidés, une zone décimée par les scolytes, la réfection de la route de la Grande Basse suite aux ruissellements importants et au débordement du ruisseau, la création de dégagements dans les jeunes peuplements qui facilitent le suivi de ces forêts très denses et qui permet aussi d’améliorer l’action de chasse en créant des lignes de tir, un débat sur les essences qu’il faut planter, les espaces qu’il faut laisser pour la nourriture du gibier tout en tenant compte de l’évolution du climat.

La visite se termine par un moment de convivialité organisé par la municipalité dans la maison forestière du NOLL mise à disposition par Monsieur PAX locataire d’une chasse communale.

Catégories : Environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 49 = 58