Visite du sous-préfet

À quelques jours de Noël, le sous-préfet de Molsheim Mohamed Saadallah, a été accueilli à la mairie de Wisches-Hersbach par le maire, Alain Ferry, et ses adjoints, afin d’évoquer ensemble les nombreux sujets ayant trait à la vie locale, à la politique économique et aux projets. Au programme visite de l’Epicerie Sociale, la médiathèque, et l’entreprise La Moulure Vosgienne. Des échanges fructueux avec les entreprises et la municipalité, le sous-préfet se tenant à la disposition des intéressés pour les informer et les conseiller, en particulier pour les aides susceptibles d’être obtenues.

Fête de Noël des Aînés

Wisches-Hersbach a fêté ses aînés, à la salle des fêtes. 170 personnes de plus de 65 ans avaient été conviées pour le traditionnel repas de Noël offert par la commune. 

Dès 11 h 30, les invités arrivaient, accueillis par l’équipe des conseillers municipaux, afin de partager ce moment. Le repas se préparait en cuisine depuis 8 h. Toute l’équipe, dirigée par Philippe, responsable du restaurant Le 63 travaillait de concert pour préparer les copieuses assiettes.

Ce moment convivial a été agrémenté de plusieurs interventions du maire, Alain Ferry, qui a tenu à exposer plusieurs points de la vie communale.

Il a dans un premier temps, rappelé que la commune de Wisches-Hersbach avait le plaisir de compter parfois des centenaires parmi les habitants. Cette année, c’est Jules Ferry, père du député honoraire, qui fête ses 100 ans.

Il a ensuite abordé les avancées de la commune : la reprise de l’entreprise Steelcase par Punch, la construction et l’inauguration de la médiathèque « La Locomotive », l’ouverture du nouveau restaurant Le Z, ainsi que l’ouverture de la Ruche itinérante de la Bruche. Il a tenu cependant à préciser que l’avenir l’inquiétait sérieusement.

La musique était là aussi, Jean-Claude animait la salle. On a dansé, on a mangé, on a bavardé. Ce repas a permis de rassembler les aînés qui habitent désormais dans d’autres communes, comme Aline : « Je suis toujours très contente de revenir à Wisches », affirme-t-elle.

Le repas s’est prolongé jusqu’en fin d’après-midi, après quoi, chacun s’en est allé au terme de cette journée conviviale et festive. (MHA-DNA du 17.12.2014)

Noces d’or Schramm

Le maire Alain Ferry et une délégation du conseil municipal se sont rendus lundi le 17 novembre chez Claude et Jeannette Schramm rue de la Gosse à Hersbach afin de les féliciter et de leur déposer les cadeaux habituels à l’occasion de leurs 50 ans de mariage.

Claude et Jeannette Schramm se sont mariés le 13 novembre 1964 et de ce mariage est née Catherine, leur fille unique qui était présente ce soir-là avec ses deux enfants Clément et Cécile. Le mari de Catherine, Thierry Schwinte, est arrivé un peu plus tard affublé d’une tenue que l’on peut qualifier de circonstance, en effet c’est vêtu d’une soutane et muni des attributs de la fonction de curé de paroisse à l’ancienne, qu’il a fait une entrée remarquée au milieu de la petite assemblée.

Ce fut dans la joie et la bonne humeur, avec un sacristain improvisé, que Thierry déroula son sketch apparemment bien rodé.

C’est une soirée joyeuse avec rires et échanges de souvenirs qui s’est terminée avec le vœu, pour Jeannette et Claude, qu’ils puissent atteindre la prochaine dizaine c’est-à-dire les soixante années de mariage.

Marché de Noël

Sitôt franchie la porte de la salle des fêtes, de séduisantes effluves de cannelle, d’épices, de chocolat etc… venaient chatouiller les narines des nombreux visiteurs qui se pressaient au marché de Noël de Wisches en ce premier week-end de l’avant.

Pour sa 5ème édition, les organisateurs du Marché de Noël de Wisches-Hersbach n’avaient pas ménagé leurs efforts pour donner à cette sympathique manifestation une physionomie chaleureuse, conviviale et déjà très empreinte de l’esprit de Noël.

Comme depuis quatre ans déjà, les associations « Point d’Appui » et des Parents d’Elèves de l’Ecole de Hersbach (APEH), se sont appliquées pour donner de l’éclat à cet évènement. Cette année, plus de cinquante candidats avaient sollicité un emplacement. Compte-tenu de l’espace disponible dans la salle, seuls trente-cinq exposants ont pu y être accueillis. Comme à l’accoutumée, le chaland avait à sa portée un large éventail de produits et d’objets susceptibles de combler ses attentes : déco, bijoux, pain d’épices, petits gâteaux de Noël etc, etc…

Côté animations, les bénévoles des deux associations avaient aussi bien fait les choses : encadrés de Patricia et de Sabrina, deux talentueuses bénévoles de l’APEH, des enfants ont consacré plusieurs mercredis après-midi pour fabriquer, colorier et assembler les éléments d’un village de Noël miniature. Plus vrai que nature, un bonhomme de neige déguisé en père Noël avait lui aussi été confectionné par les artistes en herbe au moyen de gobelets en plastique. Cette œuvre d’art trônait à l’entrée de la salle des fêtes pour accueillir les visiteurs. « C’est une opération qui a demandé plusieurs semaines de travail avec les enfants. Mais, au final, nous sommes gagnants car autant les petits que les grands, nous partageons de bons moments ensembles » déclarait une bénévole.

L’association Fanabriques était présente cette année encore pour permettre aux enfants de jouer et de réaliser des constructions en Lego. Cet espace d’accueil est d’ailleurs toujours très prisé des parents qui peuvent laisser là leur progéniture pendant qu’ils font tranquillement leur marché de Noël.

Le spectacle de la compagnie « de Menotte en Paluche » fut autant apprécié des petits que des grands. Deux artistes marionnettistes-comédiennes-musiciennes, ont conté l’histoire de quatre générations de paysans vivant, avec leurs animaux, dans une petite chaumière située au sommet d’une montagne. Dit comme ça, hors contexte, l’histoire peut paraître banale. Sous l’effet du talent et de l’accordéon il en fut autrement !

Le bilan de ces deux journées est plutôt satisfaisant. Disons que tout le monde est content : les exposants qui ont, globalement, réalisé de bonnes affaires, les organisateurs bénévoles qui, comme toujours, sont au four et au moulin et ont régalé visiteurs et exposants de leur traditionnelle soupe de pois, de vin chaud, et des pâtisseries « faites maison ». Au nombre des heureux, il y a les nombreux visiteurs qui vinrent, seuls ou en famille, chercher en ce lieu chaleureux, un gros bouquet de senteurs, de saveurs, de lumière et de douceur, bouquet qui ne se cueille – et on en conviendra – qu’au moment de Noël… (Nicole Huber)

Saint Nicolas

 Saint Nicolas à Hersbach

Saint-Nicolas est si vieux, qu’on ne se souvient même plus depuis quand il vient, chez nous, dans nos villages d’Alsace. Ce qui est certain, c’est que la tradition de Saint-Nicolas, on y tient ! Ses fans les plus fidèles sont, et c’est bien naturel, les écoliers à qui il apporte des bonbons, comme dans la chanson.

Hé bien, à Wisches et à Hersbach, cette année encore, il n’a pas raté son rendez-vous. Il est revenu, comme chaque fois, les bras chargé de friandises. Depuis qu’il a laissé le Père Fouettard dans son placard, les petits n’ont plus peur de lui et, lorsqu’il apparaît, c’est la fête ! Les enfants des écoles, ravis, lui ont chanté des chansons (celle de Saint-Nicolas, bien sûr), lui ont offert de beaux dessins et l’on accueilli avec la joie que l’on devine.

Sitôt ses bonbons distribués, il a dû repartir à la rencontre d’autres écoliers, car il a un agenda fort chargé en ce début d’hiver et le temps lui est compté : pas question de s’attarder, il doit avoir vidé les lieux avant la nuit du 24 décembre au cours de laquelle c’est Père Noël qui le remplacera et descendra du Grand Nord, dans son bel équipage, « drivant » ses rennes magiques, pour distribuer à son tour des cadeaux à tous ceux qui ont été sages.

Et à ce propos, il n’est pas sûr que, cette année, nos hommes (et femmes) politiques en trouvent sous leur sapin de Noël… (Nicole Huber)

11 novembre 2014

Une cérémonie simple, mais intense, pour célébrer le 11 novembre, en cette année du centenaire du début de la Grande Guerre. Les deux monuments aux morts, de Hersbach et de Wisches ont été honorés à tour de rôle. Puis à la salle des fêtes, les lauréats des Maisons Fleuries ont été récompensés.

Enfin, chez les sapeurs-pompiers, Guillaume Carbonel a reçu la médaille pour 20 ans de service, et deux diplômes PSE ont été remis à Ophélie Dubourg et à Amélie Kientz.

141111.Wisches01