Sortie forêt du Conseil Municipal

Le 20 septembre la municipalité organisait sa traditionnelle sortie forêt annuelle.

Vers 9 heures les représentants de l’ONF, des chasseurs et une grande partie des membres du conseil municipal prennent la direction de la baraque des Sangliers au lieu-dit « quatre routes ».

Lors de ce premier arrêt Sébastien Loux Technicien Forestier de la commune présente un premier bilan de l’année en cours qui montre que les différents objectifs seront atteints. Les coupes ont été réalisées et les ventes se sont concrétisées avec des prix attendus et pour de nombreux lots des prix plus élevés que les prévisions. Ces résultats ont permis au conseil municipal de donner l’accord pour la réalisation de l’ensemble des travaux qui était au programme de cette année.

Le deuxième sujet abordé est en fait le thème principal de cette sortie, et il concerne le projet d’aménagement de notre forêt pour les 20 prochaines années. Messieurs Meister, Bacher et Loux de l’ONF sont tour à tour intervenus pour présenter la démarche, les analyses et les travaux qui ont permis d’établir ce projet. Cette présentation détaillée au conseil municipal permettra à ce dernier de délibérer lors de la prochaine réunion et de valider ce plan d’aménagement.

Sortie.Foret1

Il serait trop long de détailler ici l’ensemble des objectifs de ce projet il se dégage quelques axes principaux :

La récolte de bois ne pourra pas être augmentée pour revenir aux volumes d’avant la tempête, nous pourrons donc poursuivre avec les mêmes volumes que ces dernières années soit environ 6000 mètres cubes de bois à commercialiser (soit 7 900 mètre cube aménagement).

L’équilibre forêt gibier et le maintien de la biodiversité est un autre objectif très important. Il s’agit là de pérenniser des récoltes de bois de façon régulières pour les générations futures. Notre forêt souffre des dégâts provoqués par le gibier et il était important de partager cela avec nos chasseurs. La municipalité s’est engagée ces dernières années à libérer des surfaces pour le Gibier. Cela s’est fait en accord avec les chasseurs et a déjà permis de dégager près de 2% de la surface pour créer des prairies à gibier que les chasseurs entretiennent, des pré bois, des ronciers et des gagnages ligneux, soit des zones dans lesquelles nous ne récolterons plus les bois. Nous poursuivrons cette démarche afin de doubler ces surfaces mais nous demandons en contre partie à nos chasseurs de respecter les plans de tir et de nous aider à réduire substantiellement les dégâts et les coûts de protection que sont les clôtures et les protections individuelles.

Le sapin pectiné est en très forte diminution. Alors que cette essence représentait 60% de nos surfaces, nous sommes actuellement autour de 25% et c’est l’Epicéa qui a pris une ampleur trop importante. Il faut préciser que l’Epicéa est particulièrement sensible au vent car les racines sont en surface et aux attaques de scolytes (Bostryche). L’objectif est donc d’augmenter la surface de sapin pectiné, en prenant en compte les changements climatiques et en privilégiant les versants Nord. Il faut cependant mettre en place des clôtures soit pour favoriser la régénération naturelle soit en réalisant des plantations de cette essence, car le gibier est particulièrement friand de cette essence.

Après ces explications le groupe s’est rendu sur plusieurs zones qui permettaient de visualiser les différents cas exposés précédemment et à la demande du maire Alain Ferry le groupe est allé voir une zone particulièrement affectée par les dégâts de gibier.

La matinée s’est terminée par un moment de convivialité pour l’ensemble des participants.

Sortie.Foret2

Il est important de rappeler que les clôtures ne doivent pas être endommagées car dès qu’il y a une ouverture le gibier y pénètre et très vite on constate de gros dégâts. Ces derniers mois plusieurs clôtures ont été coupées ou démontées, puis réparées aux frais de la commune à plusieurs reprises. Ces actes sont inadmissibles et répréhensibles.

D’autre part nous constatons de plus en plus de non-respect du plan de circulation dans notre forêt. Cette situation nous amène à demander à chacun de respecter les panneaux d’interdiction de circuler, d’autant que de nombreuses routes et chemins restent ouverts aux véhicules. Toutes les personnes qui ne respecteront pas ces règles s’exposent à des contraventions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 62 = 65