Drôles de belles-soeurs

Cette année, après plus de trois décennies passées à divertir son public, le cercle théâtral de Hersbach a choisi de présenter une pièce d’Eric Assous : « Les belles-soeurs ».

Et le moins qu’on puisse dire est que ces belles-soeurs là n’ont pas prévu d’engendrer la mélancolie. Savoir tirer parti de scénarii aussi banals qu’embarrassants comme l’infidélité et le mensonge, voilà qui dope l’imagination des auteurs de comédies. Quand, de surcroit, les acteurs ont du talent et savent jongler avec les situations les plus extravagantes, voilà qui réjouit les spectateurs.

Samedi soir, la scène Robert Hossein de Hersbach, accueillait pour la première ces trois pittoresques belles-soeurs : la campagne aurait-elle sur ces dames des effets pervers ? Toujours est-il que Mathilde (Céline Gauthey), Nicole (Marie-Laure Schaeffer, en alternance avec Blanche Baader) et Christelle (Lysiane Charton) découvrent, lors d’un dîner de famille dans la maison de campagne de Francky et Nicole, que leurs maris respectifs, Yvan (Claude Schaeffer), Francky (Thierry Schaeffer) et David (Léo Marchal) ont eu une aventure extra-conjugale avec la séduisante Talia (Isabelle Scherer), la secrétaire de Francky. Les trois maris, comme (presque) tous les hommes infidèles, répugnent à assumer leur inconstance et cherchent à noyer le poisson. Les épouses bafouées, ont l’infortune fielleuse et elles profitent de l’occasion pour distiller leur venin et s’envoient quelques « vacheries » au visage.  En un mot comme en cent, le dîner de famille qui devait être convivial et courtois, vire au règlement de compte. 

Le texte est truculent, les situations cocasses. Les spectateurs, parfois venus de loin, sont aux anges et rient de bon cœur. Depuis le temps qu’ils jouent ensembles, ces amateurs éclairés se connaissent sur le bout des doigts. Ainsi, lorsqu’ils sont confrontés à un « blanc », inévitable lors d’une première, ils réussissent d’une pirouette à retomber sur leurs pieds. Leurs facéties ravissent le public conquis : d’un bout à l’autre de la pièce, la salle résonne de rires et d’applaudissements nourris. La direction est assurée par Gérard Mahon, la régie son et lumière par Raymond Rosier. Anne-Marie Gauthey est la souffleuse et les décors sont de Laurent et Jean-Julien Charton ainsi que Joseph Pierre.

théatrea

Marché de Noël

Sitôt franchie la porte de la salle des fêtes, de séduisantes effluves de cannelle, d’épices, de chocolat etc… venaient chatouiller les narines des nombreux visiteurs qui se pressaient au marché de Noël de Wisches en ce premier week-end de l’avant.

Pour sa 5ème édition, les organisateurs du Marché de Noël de Wisches-Hersbach n’avaient pas ménagé leurs efforts pour donner à cette sympathique manifestation une physionomie chaleureuse, conviviale et déjà très empreinte de l’esprit de Noël.

Comme depuis quatre ans déjà, les associations « Point d’Appui » et des Parents d’Elèves de l’Ecole de Hersbach (APEH), se sont appliquées pour donner de l’éclat à cet évènement. Cette année, plus de cinquante candidats avaient sollicité un emplacement. Compte-tenu de l’espace disponible dans la salle, seuls trente-cinq exposants ont pu y être accueillis. Comme à l’accoutumée, le chaland avait à sa portée un large éventail de produits et d’objets susceptibles de combler ses attentes : déco, bijoux, pain d’épices, petits gâteaux de Noël etc, etc…

Côté animations, les bénévoles des deux associations avaient aussi bien fait les choses : encadrés de Patricia et de Sabrina, deux talentueuses bénévoles de l’APEH, des enfants ont consacré plusieurs mercredis après-midi pour fabriquer, colorier et assembler les éléments d’un village de Noël miniature. Plus vrai que nature, un bonhomme de neige déguisé en père Noël avait lui aussi été confectionné par les artistes en herbe au moyen de gobelets en plastique. Cette œuvre d’art trônait à l’entrée de la salle des fêtes pour accueillir les visiteurs. « C’est une opération qui a demandé plusieurs semaines de travail avec les enfants. Mais, au final, nous sommes gagnants car autant les petits que les grands, nous partageons de bons moments ensembles » déclarait une bénévole.

L’association Fanabriques était présente cette année encore pour permettre aux enfants de jouer et de réaliser des constructions en Lego. Cet espace d’accueil est d’ailleurs toujours très prisé des parents qui peuvent laisser là leur progéniture pendant qu’ils font tranquillement leur marché de Noël.

Le spectacle de la compagnie « de Menotte en Paluche » fut autant apprécié des petits que des grands. Deux artistes marionnettistes-comédiennes-musiciennes, ont conté l’histoire de quatre générations de paysans vivant, avec leurs animaux, dans une petite chaumière située au sommet d’une montagne. Dit comme ça, hors contexte, l’histoire peut paraître banale. Sous l’effet du talent et de l’accordéon il en fut autrement !

Le bilan de ces deux journées est plutôt satisfaisant. Disons que tout le monde est content : les exposants qui ont, globalement, réalisé de bonnes affaires, les organisateurs bénévoles qui, comme toujours, sont au four et au moulin et ont régalé visiteurs et exposants de leur traditionnelle soupe de pois, de vin chaud, et des pâtisseries « faites maison ». Au nombre des heureux, il y a les nombreux visiteurs qui vinrent, seuls ou en famille, chercher en ce lieu chaleureux, un gros bouquet de senteurs, de saveurs, de lumière et de douceur, bouquet qui ne se cueille – et on en conviendra – qu’au moment de Noël… (Nicole Huber)

Bilan de l’année scolaire pour l’APEH

L’association APEH organise des activités ludiques, culturelles et éducatives, afin de collecter des fonds destinés à participer à des projets d’école.

Au nombre de ces activités, figurent la vente de fromages et de panier de légumes de saison provenant de producteurs locaux, l’organisation d’un marché de Noël en collaboration avec l’association Point d’Appui,  l’organisation d’une bourse aux jouets, vêtements d’enfants et articles de puériculture, la collecte de cartouches d’encre usagées, la personnalisation de tabliers de cuisine avec des dessins d’enfants, etc … Au cours de l’année scolaire qui s’achève, l’APEH a contribué à financer une classe de mer à hauteur de 1800 € et à acquérir des jeux éducatifs pour un montant de 400 €.

Pour la prochaine année scolaire quelques nouveautés en plus, comme par exemple, le projet d’organiser une fête de carnaval en 2015. De plus, il a été validé le partenariat avec un site marchand intervenant dans la vente aux particuliers de matériel scolaire.

Nicole Huber